Depuis plusieurs années, les communicants et marketeurs n’ont plus qu’un seul mot à la bouche : la digitalisation. Ce mot est simple mais loin d’être explicite car il peut avoir plusieurs définitions selon les pays, les mentalités, les stratégies. C’est pour cela, qu’il est souvent utilisé à mauvais escient. Mais alors, comment expliquer la naissance du digital ? Ce terme réunit beaucoup de sujets divers et variés, en réalité, il est né dans les années 70 avec la diffusion massive des premiers ordinateurs dans les entreprises. De la digitalisation des métiers dans leurs modes de fonctionnement tout en passant par l’émergence de ceux qui n’existaient pas il y a moins de 20 ans. De nouveaux moyens de communication et d’organisation des services voient le jour tout en conservant un objectif clé : la productivité. Il s’agit de comprendre que le digital modifie les modèles économiques des entreprises et leurs organisation interne. De nos jours, tous les sujets sont amenés à subir une mutation numérique. Il s’agit de prendre les bonnes décisions et d’orienter sa stratégie en fonction des utilisateurs et pas seulement des convictions d’une entreprise ou d’un dirigeant. La transition numérique n’attend pas. De nombreuses entreprises voient leurs parts de marché diminuer car elles ne communiquent pas en ligne alors que leurs concurrents deviennent chaque jour un peu plus visibles sur internet. Selon le rapport annuel digital élaboré par Hootsuite et We Are Social, en France, 58,03 million d’habitants utilisent internet soit 89% de la population, une augmentation de 0,2% en 1 an.
Internet devient pour les clients et prospects une véritable source d’information. Cet outil les aide à prendre des décisions sur leurs achats. Comparer, conseiller, noter, étudier les offres. Ce sont autant de fonctionnalités qu’offre internet aux acheteurs. L’occasion pour toutes les entreprises de crédibiliser son discours et de devenir le numéro un en quelques clics.

1) NAISSANCE D’INTERNET :

Il y a 31 ans alors que l’ordinateur existait déjà, Monsieur Berners-Lee a pour mission de créer un système de classement des documents internes pour son entreprise le CERN (Organisation Européenne pour la recherche Nucléaire). De cette création né l’hyperlien qui, a pour objectif de relier entre eux chaque document. Ceci évite aux chercheurs du CERN de faire des recherches approfondies dans les différents serveurs et de perdre du temps pour retrouver son contenu. Il suffit de taper l’hyperlien dans la barre de recherche. Les différents contenus sont reliés entre eux ce qui facilite la navigation d’un contenu à un autre. Quelques années plus tard et après de multiples recherches, il crée le WWW (World Wide Web). Un acronyme sous lequel se cache une solution développée et adaptée de sa base de données conçues pour les chercheurs. Il y ajoute des URL1, du contenu HTML2 et le HTTP3 et permet enfin de créer son propre site web sur le WWW. Ainsi est née cette plateforme que l’on appelle aujourd’hui internet.

2) NAISSANCE DU RÉFÉRENCEMENT :

Dès sa création, Google désire offrir à ses utilisateurs les meilleurs résultats à leur recherche. Des résultats ciblés leur permettant de gagner du temps et de répondre à leur besoin de la manière la plus précise possible. Un algorithme est donc mis en place. C’est seulement en 2002, après 4 ans d’existence, que Google commence à effectuer des mises à jour de son algorithme qui devient plus complexe.

Brièvement, entre 2004 et 2011, on voit apparaître de nouveaux critères qui doivent être considérés par les créateurs des sites internet afin de pouvoir apparaître en premier dans les résultats de recherche.

Voici quelques critères :

    • Le bourrage de mots clés
    • Optimisation sur la sémantique
    • La prise en compte des synonymes
    • La recherche personnalisée (liée aux historiques de recherches)
    • Les sitemap XML1
    • La recherche universelle qui permet à Google de chercher dans tous les supports (image, contenu texte, vidéo, actualité, maps …)
    • Google Suggest fait son entrée et permet & propose aux internautes des recherches déjà effectuées par les autres
    • La rapidité de l’affichage des résultats dans le site internet et le nombre de pages indexées.

A partir de 2010, les algorithmes instaurés par Google sont de plus en plus puissant. Afin d’optimiser le référencement de son site web, il est primordial de comprendre et de mettre en place les différentes techniques de SEO. Google est un outil qui se performe dans le temps donc toutes ses mises à jour sont à prendre en considération. Il faut comprendre que Google met en place ces processus afin de devenir toujours plus performant pour répondre aux requêtes et être meilleur que ses concurrents.

Des règles simples à mettre en place même si ce moteur de recherche ne nous dévoile pas l’intégralité des secrets de ses algorithmes.

3) NAISSANCE DES RÉSEAUX SOCIAUX :

Récapitulons : Internet voit le jour, Google est créé pour accéder à des résultats de recherche hiérarchisés et personnalisés, des algorithmes sont élaborés pour permettre aux résultats de recherche de répondre parfaitement (ou presque) aux requêtes et enfin l’inévitable pointe le bout de son nez : L’interaction sociale.

Il faut savoir que l’interaction sociale en ligne est observable dès les débuts de la création du web. Des chats voient le jours, des groupes de travail communiquent en ligne. L’innovation digitale qui marque l’interaction sociale, c’est Wikipédia, en 2001 ! Cette encyclopédie en ligne est révolutionnaire car elle permet à tous de partager ses connaissances.

L’ère du social media atteint son apogée avec la création de Facebook en 2004. Mark Zuckergerg invente ce réseau social afin que les étudiants de son université puissent échanger entre eux des informations. Quelques mois plus tard, Facebook devient viral et est utilisé dans les universités de Stanford, Columbia et Yale.

Ce réseau se généralise alors et devient le réseau indispensable en 2020. Aujourd’hui, il compte en France plus de 31 millions d’utilisateurs d’après le Rapport annuel de Janvier 2020 de Hootsuite & We Are Social. Soit près de la moitié de la population Française.
Les internautes de ce réseau social ont pour objectif de rester en contact permanent avec leur communauté et de partager leur quotidien. Ce réseau devient rapidement une véritable mine d’or pour les communicants et marketeurs car ils ont accès à un outil qui sait tout de ses consommateurs.
Facebook développe par le suite un nouvel outil, Facebook Ads qui permet aux entreprises de cibler leurs clients ou prospects afin de leur diffuser de la publicité payante.
L’algorithme de Facebook est l’un des plus développé en terme de publicité payante car l’internaute transmet volontairement toutes ses informations personnels à la plateforme. De ses habitudes de consommation en passant par le nom, le prénom, la géolocalisation, les hobbies, les activités, le métiers, le sexe, l’âge et beaucoup d’autres.

L’utilisation de ces informations a d’ailleurs été un sujet de polémique et ce modèle économique a largement été critiqué par plusieurs gouvernements dont ceux de l’Europe. Selon eux, il s’agit d’un acte de violation de la vie privée.

Marck Zuckerberg a largement démenti ces propos. Selon lui, Facebook utilise uniquement les données pour lesquelles l’utilisateur a transmis volontairement son accord.

L’ère du réseau social est lancé. Au fur et à mesure des années, on voit naître de nouveaux réseaux tel que Snapchat, Instagram, Twitter, LinkedIn … Tous désirent concurrencer Facebook mais il reste aujourd’hui le réseau social le plus utilisé au monde.

Ils ont tous des cibles différentes. Linkedin est le réseau social professionnel par excellence, Snapchat se démarque de part son modèle plus discret et personnel, Instagram développe le mode “story” et permet d’échanger du contenu à tous ou de manière plus personnalisé.

Une multitude de réseaux qui ont le même modèle économique : ils vivent majoritairement de la publicité payante. Linkedin propose des comptes payants pour accéder à un plus large panel de fonctionnalités mais propose tout de même de la publicité payante. Né donc le SMO, Social Media Optimisation.

Pour résumer, l’histoire du web et des nouvelles technologies c’est :

 

    • 1989-1992 : Création du web par Tim Berners Lee
    • 1995 : Larry Page & Sergey Brin créent Google, le premier moteur de recherche
    • 1998 : Google s’internationalise
    • 2001 : Début des interactions sociales en ligne : naissance de Wikipédia
    • 2002 : Lancement des mises à jours des algorithmes Google
    • 2004 : Création du réseau social Facebook
    • 2007 : Création du 1er Iphone


Vous l’aurez compris, le digital n’épargne personne ! Il se propage en quelques années et devient omniprésent dans les habitudes de consommation de n’importe quels utilisateurs et consommateurs. Contrairement à ce que la majorité de la population pense, la digitalisation n’est pas uniquement consacrée aux entreprises qui évoluent dans le milieu des nouvelles technologies, de l’informatique ou du web. Aucun secteur n’est à l’abris.
L’ère du numérique n’a pas seulement impacté les outils et plateformes sociales. Les métiers, les marques et les collaborateurs doivent aussi accompagner ce changement si vous désirez que cette stratégie soit efficace dans le temps.