Je suppose que vous n’êtes, vous non plus, pas épargnez par la rédaction de dossier, de support en tout genre, de présentation PowerPoint, etc. Et vous êtes forcément passés par la case “comment je vais faire pour embellir mes écrits”. Ne cherchez plus, c’est l’infographie qu’il vous faut !

L’infographie : la cerise sur le gâteau

Comme le mot l’indique ; l’infographie mélange information et graphisme. Il s’agit donc de donner des informations sous forme de dessin.

Pourquoi utiliser l’infographie ?

Tout d’abord, l’infographie est un outil indispensable pour illustrer vos propos. Je pense que l’on est tous d’accord là-dessus ; On n’en peut plus des paragraphes à rallonges. Personne n’a envie de se plonger dans la lecture d’un dossier ressemblant à un contrat d’assurance ou un texte de loi. Il n’y pas de secret : illustrer ses propos, c’est fondamental pour ne pas perdre votre lecteur et casser l’aspect texte pur et dur. Mais ce n’est pas tout, bien évidemment. L’infographie vous permettra également de mettre en avant vos mots et chiffres clés avec autre chose que l’outil “mettre en gras”. Vous connaissez déjà les diagrammes, schémas, etc. alors pourquoi ne pas passer à l’infographie ? D’autant plus que la lecture de chiffres, c’est franchement rébarbatif et un excellent moyen de perdre son lecteur. Et je ne dis pas ça parce que j’étais mauvaise en mathématique, mais parce que c’est un fait, la lecture de chiffres, c’est terriblement ennuyeux. Les mettre en avant par le biais de graphisme, permettra de capter l’attention de ceux qui vous liront et finalement, l’infographie fluidifiera votre page et donc la lecture de celle-ci.

Comment créer ses infographies ?

Tout d’abord, il est important de prendre en compte la cible à laquelle vous aller adresser l’infographie. Que ce soit par graphisme ou non, on ne s’adresse pas de la même façon à un enfant, un adulte ou un senior. En plus de l’âge, prenez en compte l’environnement. Si vous êtes dans l’univers du bien-être, vous utiliserez un template épuré, à l’instar d’une association pour l’environnement, qui prendra un template nature. Votre cible, définie le style de votre infographie tout autant que le message que vous voulez partager. 

Une fois que vous savez quel est votre message et quelle est votre cible, il ne vous reste plus qu’à illustrer vos informations et à les faire ressortir. Pour cela, de nombreuses possibilités s’offrent à vous :

 

    • Jouer avec les typographies, un petit peu de Arial, une pincée de Courgette et, soyons fou, un soupçon de Pacifico.  
    • Gérer les tailles de polices, pour faire ressortir les informations importantes.
    • Utiliser des couleurs, choisissez une palette de couleur avec des teintes accordées. Attention par contre à ne pas abuser des couleurs vives. Un gâteau avec des couleurs, c’est joli. Mais un gâteau rose, vert et jaune fluo, c’est poubelle.
    • Insérer des icônes, logo et autres en version minimaliste. Gardez en tête que vos informations doivent rester visibles et donc pas surchargées.
    • Si vous devez utiliser des statistiques et le fameux camembert, faites-les les plus simplifiés possible.
    • Gardez votre charte graphique à l’esprit pour que votre infographie soit reconnaissable auprès de ceux qui vous connaissent déjà.

Retenez bien que l’on ne veut pas quelque chose de linéaire : on veut du relief, des couleurs. Attention cependant, à bien hiérarchiser vos informations dans l’infographie et à les placer du plus au moins important et dans le sens de la lecture. Le sens de lecture étant de gauche à droite et du haut vers le bas. Vous pouvez prendre comme exemple la pyramide inversée que l’on utilise pour le SEO, mais que je trouve quand même adaptée pour cette situation.

En mettant les informations les plus importantes au début, vous capterez l’attention du lecteur, en poursuivant sur les détails importants vous retiendrez son intérêt et en finissant avec les dernières infos, même s’il décroche, il aura lu la totalité.

 

Exemple d’infographie

Non, ne vous inquiétez pas, je ne suis pas là pour vous parler COVID et gestes barrières. Mais prenez cette infographie comme exemple. Vous la connaissez tous, on l’a vu, revu et vu encore. Mais même sans s’attarder dessus, vous avez tous compris le message qu’elle voulait vous faire passer et tel est le rôle d’une infographie.

Si on l’analyse, vous pouvez tout de suite voir le titre souligné et en haut à gauche le sujet de l’infographie dans un encadré qui lui rajoute de l’importance. Et si vous ne les avez pas lu, le dessin de virus en fond vous donnera rapidement une idée du sujet.

Vous pouvez également voir un jeu de couleur, la palette utilisée est dans les tons de bleus, mais l’on peut tout de même voir une touche de couleur vive pour attirer l’attention du lecteur. La typographie est toujours la même, mais sous différentes tailles. Aussi, ce qui rend le message clair, ce sont les vignettes utilisées pour illustrer les propos d’en dessous. D’un point de vue technique, nous n’avons même pas besoin du texte, les graphismes suffisent.

Et pour finir, vous avez aussi l’ordinateur et le smartphone qui viennent vous donner une information supplémentaire sur les moyens de contact.

Au final, vous avez une infographie claire sur son sujet, que ce soit par le texte ou l’image de fond, les titres et les informations importantes misent en évidence soit part une couleur vive, soit part des vignettes. Le contenu est facilement compréhensible sans trop de mots.

Vous avez maintenant tout ce qu’il vous faut pour réaliser une infographie riche en informations et d’une beauté à faire fondre ! 

Rédactrice : Raphaëlle Girardot