À l’image des recettes de grandes-mères, les tendances de communication de 2020 peuvent être de bon goût et correspondre à vos attentes. Le monde d’aujourd’hui évolue de jour en jour, mais certaines tendances durent dans le temps et restent très efficaces. Alors sortez votre carnet de notes et revenons sur cette année plus que spéciale : 2020

1) La communication digitale: une solution face à la covid-19

La recette incontournable durant 2020 aura été le digital ! Du digital à toutes les sauces! Avec l’arrivée soudaine de la Covid-19, l’utilisation de la communication digitale a explosée et est devenue essentielle à la pérennité d’une entreprise. Durant cette période, certains médias ont perdu de leur efficacité et de leur pertinence comme l’affichage ou bien le cinéma alors qu’au contraire, les médias numériques ont gagné en fréquentation par les consommateurs enfermés chez eux. Ces derniers ont donc été privilégiés comme moyens de communication avec notamment une grande utilisation des réseaux sociaux et des sites de vente e-commerce .

L’explosion de l’e-commerce et donc du social commerce

D’après le site Advisers.com, le mobile représente à lui seul 22% du chiffre d’affaires du e-commerce français.

Aujourd’hui, les commerçants en ligne remercient plus à faire appel aux réseaux sociaux pour développer leur notoriété et leurs ventes. Par ailleurs, les stratégies de médias sociaux font désormais partie des stratégies de communication globale des entreprises.

Parmi les réseaux sociaux auxquels nous sommes habitués, l’un a particulièrement fait parler de lui cette année: TikTok .

TikTok est un réseau social permettant la publication de mini-vidéo d’une durée allant de 15 à 60 secondes. Même s’il est vrai que ces dernières sont reconnues pour leur divertissement, on y trouve également un grand choix de thèmes. Si le réseau connaît une forte communauté depuis son lancement en 2018, on peut dire aussi que la situation sanitaire de 2020 lui aura permis d’augmenter encore davantage son nombre d’inscrits. Véritable pilier des confinements un et deux, TikTok a su attirer une cible de tout âge et de tous horizons. En effet, le successeur de Musical.ly touche désormais Homme et Femme entre 16 et 44 ans, même s’il est vrai que la plus grande partie des utilisateurs se situe entre 16 et 24 ans. Le réseau met alors en avant l’originalité des contenus et permet à tous une notoriété facile d’accès .

Cette notoriété là étant particulièrement accessible sur la plateforme, de nombreuses structures ont décidé de sauter le pas et de lancer leurs campagnes publicitaires.

Les réseaux sociaux : réactivité et authenticité

Cette recette du numérique comporte une multitude d’ingrédients et celui qui a été le plus utilisé et développé est certainement le réseau social. Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, YouTube ou encore TikTok ont été les canaux de diffusion les plus favorisés par les entreprises durant cette année. Ils sont aussi les préférés des consommateurs, à la recherche d’une relation proche avec les marques.

Effectivement, dans une société où tous les marchés sont de plus en plus saturés, avec une concurrence toujours plus grandissante, les consommateurs se rattachent à l’image de marque pour faire leur choix parmi toutes les possibilités. C’est pourquoi il est important d’entretenir une bonne relation avec ses clients ou même prospects et ce, à travers les réseaux sociaux notamment. Ils permettent d’interagir avec sa communauté et d’être facilement réactifs, un point essentiel à respecter. Contrairement aux mails beaucoup plus formels , les réseaux-sociaux sont plus spontanés et acceptent plus de simplicité dans la manière de communiquer. On parle même d’authenticité !

C’est le deuxième point qui va de pair avec le premier. Dans la continuité de l’image de la marque, la communication sur les réseaux sociaux doit traduire et indiquer les valeurs de l’entreprise et ce pour quoi elle existe. Il doit y avoir une certaine forme de complicité et de confiance entre les deux parties (marque et prospects), c’est ce qui fera pencher la balance en votre faveur face à un concurrent plus distant et froid.

Cette tendance s’est surtout développée pendant le confinement durant lequel les consommateurs passaient plus de temps sur les réseaux-sociaux. Ils n’y allaient pas pour être sollicité par la publicité, mais bien pour y passer un moment agréable. C’est alors que le contenu sponsorisé sur Instagram a perdu en efficacité à cause du “ras-de-bol” de la part des utilisateurs. En parallèle, pour répondre à ce comportement changeant et à l’arrêt de leurs activités, les entreprises proposent de trouver de nouveaux sujets sur lesquels communiquer. Des sujets plus personnels, moins factuels, basés sur les émotions et les ressentis pour créer cette relation proche et authentique avec ses followers.

Le sombre social

Comme l’explique Isabelle Cougnaud lors du webinaire « réseaux sociaux et communication: les tendances qui vont marquer 2020 », c’est «l’émergence du dark social». De plus en plus de communautés se trouvent dans des endroits privés et exclusifs ce qui cause moins de visibilité pour les marques que ce soit en B2B ou en B2C .

C’est à ce moment qu’interviennent les ambassadeurs. Qu’est-ce donc? Ou plutôt, qui sont-ils? Ils sont la solution pour gagner en visibilité dans des communautés de plus en plus nichées et exclusives. Ils serviront de relais pour votre communication afin d’atteindre des cibles qui pourraient être inaccessibles en temps normal. Comment faire ? Il faut commencer par créer votre propre espace privé pour vos clients, soit un accès privilégié ! Ensuite, transformez ces internautes «VIP» en ambassadeurs et fournissez-leur tous les ustensiles nécessaires pour qu’ils puissent parler de vous auprès de leur communauté. Cette pratique est très répandue dans le domaine du tourisme ou encore des nouvelles technologies. De plus, le fait de travailler avec ces ambassadeurs, micro-influenceurs, vous fera gagner en crédibilité, car les cibles sont beaucoup plus spécialisées et reconnues dans votre domaine d’activité.

2) La communication responsable

Les dommages environnementaux dus à l’activité numérique des entreprises sont aujourd’hui très importants. Personne n’avait anticipé, ni même évoqué l’aspect négatif de ce type de communication sur l’environnement . D’après l’ADEME, 1mo de mail envoyé correspond au rejet de 15 grammes de CO2. Ce qui est relativement élevé, comparé à la consommation d’une voiture par exemple. Imaginons que vous envoyez 30 mails par jour, cela correspond à 330 g de C02 diffusé dans l’air, soit plus de 2000 km parcourus en voiture (calcul effectué à l’aide du sunearthtools.com). De nombreux acteurs prennent de plus en plus au sérieux l’impact de cette pollution et désirent la limiter. C’est pour cela que les normes environnementalessont imposées aux entreprises pour diminuer leur empreinte écologique. Ces mesures ne sont pas suffisantes pour être efficaces à grande échelle, bien qu’elles soient de mieux en mieux vues par de nombreux consommateurs. À l’heure actuelle, la pollution numérique est au cœur des débats et de nombreux dirigeants se préoccupent de l’image de leur entreprise à ce sujet. Damien DELETRAZ , chargé de l’éco-conception au Pôle Eco-Industrie, indique dans l’article « La communication environnementale, un atout pour l’entreprise »: «De plus en plus d’entreprises ont conscience qu’une part grandissante de leurs clients (entreprises,

Comme la transformation numérique, la communication environnementale et responsable est de plus en plus présente et le sera encore plus dans quelques années.

Attention, l’impact de cette transformation numérique n’est pas toujours bénéfique pour les entreprises qui la gère mal. En effet, il ne s’agit pas uniquement de communiquer. Il s’agit surtout de pouvoir maîtriser sa réputation en ligne . Il est primordial d’élaborer une stratégie à long terme tout en anticipant les différentes crises que celle-ci peut engendrer.

À travers l’utilisation de ces écrans, l’humain ne doit pas être négligé. Il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas de créer un lien uniquement virtuel. Sinon l’internaute risque de se sentir négligé et considéré comme un simple pion parmi tant d’autres. N’hésitez pas à apporter une attention particulière à chacun d’entre eux. Le marketing émotionnel est la clé d’une bonne stratégie en ligne!

Pour finir, les préoccupations environnementales sont de plus en plus présentes dans les discours des marques, car les consommateurs deviennent de plus en plus responsables. Nous ne sommes que des prémices de la communication responsable, mais il est important d’accompagner cette mutation dès à présent. Nous pouvons prendre en exemple les marques retravaillant leur identité visuelle pour diminuer leur utilisation d’encre pour leurs documents imprimés. Le principe est de garder seulement le contour des formes et ainsi ne pas remplir l’intérieur pour utiliser moins d’encre. On appelle ça l’ éco-branding !

3) Des exemples de campagnes

Il n’y a pas à dire, Burger King a su se faire remarquer dans sa communication en 2020. Avec un community management d’enfer et des actions à pleurer de rire, ce fast food est devenu le roi de la communication humoristique. Il nous a d’ailleurs bien fait rire avec ses diverses réflexions sur son principal concurrent: McDonalds. Outre les piques habituelles contre le leader de la restauration rapide, BK à également su s’attirer les bonnes grâces de la population en mettant en pause sa propre communication pour partager les noms de plus petits restaurants pendant le confinement. Une belle initiative qui aura permis à ces commerces en difficultés de faire face à la crise du COVID-19, de gagner en notoriété et en commande à emporter!

TikTok, e-commerce, dark social et environnement, nous vous avons maintenant tout dévoilé sur les recettes incontournables de 2020. Certains ingrédients sont à garder et d’autres à adapter à vos besoins. Saurez-vous trouver la bonne recette pour cette année 2021 ?